Les 5 meilleurs hébergeurs web pour le Canada (2020)

Guide d’achat avec comparaisons techniques

On a étudié les plus grands fournisseurs d’hébergement web pour les Canadiens.

En toute transparence : Hosting Canada est soutenu par la communauté web. Il est possible que nous gagnions une commission si vous cliquez sur un lien que nous présentons et que vous souscrivez à un service. Pour en savoir plus.

On a passé en revue des dizaines de fournisseurs, en recueillant des données sur plus de 10 ans, pour vous présenter le classement le plus récent et le plus fiable des meilleurs hébergeurs web pour le Canada. (Pour accéder au classement directement)

Depuis l’été 2016, on a acheté et testé les services des hébergeurs les plus utilisés au Canada.

Y compris les plus connus du grand public, comme GoDaddy, Bluehost, HostGator….

Dans ce guide, on vous présente une multitude de critères pour vous aider à faire un choix éclairé, et à trouver le meilleur hébergement pour votre site internet.

Ça fait plus de 10 ans qu’on travaille en ligne, et ça nous est arrivé de mal tomber en choisissant le pire hébergeur… Alors, après beaucoup d’essais, beaucoup d’erreurs, moult tribulations, on a trouvé les meilleurs services d’hébergement du Canada !

HEBERGEUR WEBPRIX PAR MOISVITESSE DE TÉLÉCHARGEMENTNOTE
HostPapa $2.95/mo475ms★★★★★
Hostinger$0.80/mo389ms★★★★★
BlueHost$2.95/mo1.765ms★★★★★
HostGator$2.75/mo657ms★★★★
A2 Hosting$3.92/mo223ms★★★★

Qui sommes-nous ?


Avant de voir en détails les caractéristiques techniques des différents hébergeurs, je vais vous présenter notre équipe. On est trois, et on a monté une agence de marketing digital qui s’appelle Castle Media. 💪

Moi, c’est Gary. J’ai mis au point ce guide d’achat pour vous, et c’est moi qui écris la plupart des articles sur les hébergeurs ici. Je suis designer web depuis toujours ou presque, avant Facebook – et même avant MySpace !

J’ai dû faire héberger des centaines de sites internet, pour le Canada ou les Etats-Unis, et pendant toutes ces années, j’ai vu une foule d’hébergeurs venir sur le marché… Certains restaient, les autres, on les oubliait.

Comment utiliser ce guide d’achat

On a classé nos choix d’hébergeurs par ordre numérique, pour que ce soit facile de vous y retrouver, tout en vous donnant le maximum d’infos utiles.

Notre préféré est donc classé en premier, puis notre deuxième préféré en second, et ainsi de suite. Pour vous épargner toute info inutile, on a seulement inclus nos 5 préférés. Sur ces 5 meilleurs hébergeurs, 4 ont été retenus parce qu’ils offraient vraiment les services de meilleures qualités sur le marché, et un a été retenu parce qu’il est très populaire, marche bien mais a quelques manques sur certains services clés.

Surtout n’hésitez pas, si vous avez la moindre question pour nous, ne soyez pas timide et cliquez sur Contact !

Notre étude des hébergeurs : comment on a suivi et comparé les données


image of our live tracking via pingdomPour être sûr de soi quand on choisit les meilleurs hébergeurs, il faut recueillir des données précises. Et la seule façon pour avoir les bonnes données comparatives, c’est de chiffrer les résultats sur le long terme, et c’est ce que nous avons fait toutes ces dernières années.

On a mesuré :

  • le temps « uptime » : pendant lequel nos sites étaient pleinement accessibles sur le web;
  • le temps « downtime » : pendant lequel le site n’était pas en ligne, dû à un dysfonctionnement ou une maintenance de l’hébergeur;
  • le temps de latence : combien de temps il faut attendre pour que la page s’affiche.

Si vous regardez notre tableau sur la droite, vous verrez 10 de nos hébergeurs. On utilise un logiciel très perfectionné pour mesurer ces trois types de temps, 50 fois par jour, à partir de différents endroits. Et on est avertis de toutes les interruptions de service, ou des pannes, en temps réel.

On a fait ces mesures pour nos pages les plus regardées et on a caché les URLs (parce que ce sont les sites de nos clients), mais en un coup d’œil vous verrez ceux qui ont flanché et ceux qui ont très bien fonctionné.

Si vous allez voir directement sur les données en temps réel ici, en passant la souris sur les marqueurs, vous verrez la durée des « downtimes ». Si vous cliquez sur chaque hébergeur, vous aurez accès à toutes nos données de « tracking » (latence, temps de réponse par pays, uptime/downtime).

Si vous voulez plus de précisions sur nos tests comparatifs en 4 étapes, cliquez ici.

Les meilleurs hébergeurs web de 2020


Voici les 5 meilleurs hébergeurs web pour le Canada, en fonction de leurs prix, de la qualité de leur service d’assistance client, de leur vitesse et de leur « uptime » (temps d’accessibilité des sites, sans pannes ni interruption).

1. Hostpapa – Meilleur hébergement pour le Canada + Discount

HostPapa offre à nos lecteurs 67% de réduction et l’enregistrement de votre nom de domaine


Prix : 2.95$ par mois (13.99$ sans notre réduction)

Uptime moyen : 99.95%

Vitesse d’affichage moyenne : 475 ms

Allez Voir HostPapa.com

HostPapa est sans conteste notre hébergeur web préféré – et ce n’est pas seulement parce qu’il est canadien!

On l’utilise pour tous nos sites ou presque, et nos clients l’utilisent aussi. Outre le fait qu’il remplisse chacun de nos critères – et excelle dans la grande majorité – HostPapa est vraiment le meilleur choix logistique pour le Canada.

Votre site internet s’affichera un peu plus vite que via un autre hébergeur parce que ses serveurs sont localisés un peu partout au Canada. Leur siège social est aussi au Canada (à Burlington, ON).

Et comme HostPapa aime le Canada autant que nous, il offre une énorme réduction à tous nos lecteurs !

Utilisez le lien ci-dessus arrow pointing to hostpapa discount link for hostingcanada.org readerspour réclamer la réduction offerte par HostPapa sur tout nouvel abonnement.

C’est la moitié du prix de leurs offres habituelles ! Et les mises à niveau sont gratuites – alors qu’elles sont un peu coûteuses sinon. La réduction offerte fait de ce choix de luxe qu’est HostPapa une offre d’hébergement aussi bon marché que les choix « du bas du tableau ».

Et ce n’est pas tout ! HostPapa va jusqu’à offrir à nos lecteurs toutes les fonctionnalités de première nécessité. Gratuitement, vous avez :

  • leur garantie des 30 jours remboursables,
  • l’accès au « website builder » (les outils de création de site),
  • le certificat SSL (le protocole pour une connexion sécurisée),
  • une formation individualisée,
  • l’enregistrement du nom de domaine.

Vous auriez sinon accès à tout ça pour la somme globale de 50$ ! Pour tous ces cadeaux (et la remise de 67% !!) cliquez ici.

HostPapa assure aussi vraiment en termes d’assistance client : ils sont dispo 7/7, 24/24, sur un live chat, pour répondre à toutes vos questions techniques. Contacter leur équipe d’assistance en chat, c’est vraiment comme si un nouveau collègue sympa, spécialiste des sites web, apparaissait d’un seul coup pour vous aider.

Comme ses centres de données sont éparpillés sur tout le territoire canadien, la vitesse de téléchargement et l’uptime des sites hébergés sur HostPapa sont excellents. Mais ses supers performances ne sont pas liées uniquement à ça : HostPapa utilise un SDD sur tous les serveurs et un CPU Intel Scalable qui réduit bien les besoins en mémoire du processeur. 

HostPapa vous offre même une installation en 1-clic, ce qui vous facilite beaucoup le travail pour installer WordPress. Et tout ça accompagné de la connexion sécurisée en SSL avec Let’s Encrypt, facile et gratuite avec HostPapa !

Si pour vous, le business sur internet et les sites internet, c’est complètement nouveau : ne vous inquiétez pas HostPapa est vraiment facile à utiliser. Vous pouvez très facilement lancer votre blog ou votre site : suivez juste le pas-à-pas expliqué dans notre spécial HostPapa.

2. Hostinger – Le meilleur des hébergeurs « abordables »

Vous voulez une solution pas trop chère, mais sans compromis sur la qualité ? C’est par ici.


Prix de départ : 0.99$ par mois (remise de 90%)

Uptime moyen : 99.1%

Vitesse d’affichage moyenne : 389 ms

Allez Voir Hostinger

Les campagnes promotionnelles, c’est une technique marketing qui se développe bien chez les hébergeurs. Hostinger maîtrise parfaitement cette stratégie, mais bonne nouvelle : vous en bénéficiez autant qu’eux !

Ecoutez-bien : le prix d’un hébergement mensuel chez Hostinger varie entre 0.99$ et 2.15$, selon les périodes… Et vous pouvez verrouiller votre prix promotionnel pendant 48 mois. Ça fait 4 ans d’hébergement pour moins de 70$, en moyenne !

Peut-être que vous pensez que leurs services sont moyens, sûrement lents (du moins c’est ce que je me disais). Alors j’ai essayé au cas où. J’ai fait héberger 5 sites différents chez eux, dans leur formule basique… et là, SURPRISE : les mesures de performance étaient tout à fait à niveau (et pour certaines bien meilleures) que d’autres hébergeurs bon marché, qui vous font payer 2 ou 3 fois plus.

La plus grosse surprise est que Hostinger a son propre builder de site : Zyro. Et Zyro a des outils spéciaux bien top, comme le « AI Content Generator » ou le « Logo Maker », et d’autres plus communs comme le certificat SSL gratuit, le stockage SSD illimité, et la bande passante illimitée.

Les outils de Zyro sont vraiment vivifiants, et ils mettent un gros focus sur votre business. Vous finissez ce que vous aviez en tête en un rien de temps. Et son nouveau « Logo Maker » vous permet de créer un super logo, alors vous pouvez lâcher votre créativité !

Hostinger reste un petit nouveau, et il faudrait lui laisser peut-être plus de temps pour faire ses preuves, mais ce qu’on a vu pendant notre essai, c’est qu’il tenait vraiment ses promesses.

C’est une très bonne option pour vous si vous voulez tous les services de base, proposés par les autres hébergeurs, à moindre coût. Bien sûr, vous n’avez pas la TOTALE, pour chaque pack proposé. Alors comparez bien ce dont vous avez besoin, avec ce qu’offre chaque pack.

Ce qui est sûr, c’est que vous pouvez économiser beaucoup d’argent avec Hostinger, tout en ayant un hébergeur avec de bonnes performances. Même dans les packs les moins chers, vous avez quand même la garantie des 30 jours d’essai, satisfait ou remboursé, un enregistrement de nom de domaine gratuit ET le cryptage SSL gratuit. Hostinger est un super choix. Pour profiter de tous ces cadeaux, vous pouvez vous abonner en cliquant sur ce lien.

3. Bluehost – L’hébergeur pour les « débutants »

C’est votre toute première fois ? Commencez par là.


Prix de depart: 2.95$ par mois

Uptime moyen : 99.74%

Vitesse d’affichage moyenne : 1 765 ms

Allez Voir Bluehost

Petit avertissement entre amis: à Bluehost, ils sont très forts en pub et en marketing, alors dès que vous aurez visité leur site une fois, vous verrez leur pub PARTOUT.

Peut-être qu’on ne vous a dit que du bien de Bluehost. Et la vérité, c’est que la plupart des articles positifs sur Bluehost sont véraces : c’est, véritablement, l’un des meilleurs services d’hébergement pour débutants, point.

Pourquoi il est super pour les débutants ? Bluehost est très simple à utiliser, avec une installation de site simple et claire. Ils comprennent que l’hébergement peut être compliqué pour ceux qui débutent à peine, et ils leur rendent la tâche la plus simple possible. Si vous voulez juste lancer un blog, pour commencer, Bluehost est un super choix.

Un autre aspect parfait pour les débutants : le prix. Vous casserez pas votre tirelire à l’aveugle avec Bluehost, ce qui parfait pour les bloggeurs qui mettront peut-être un peu temps avant de faire rentrer de l’argent avec leur site.

Et cerise sur le gâteau : ils ont une assistante technique bien présente, une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours, en plus d’une interface vraiment facile à utiliser. Débutants ou allergiques à l’informatique, Bluehost est là pour vous.

4. HostGator hébergeur cloud – L’hébergement sur lequel on peut compter

Ils sont là depuis longtemps et on peut compter sur eux.


Prix de depart : 2.75$ par mois

Uptime moyen : 99.4%

Vitesse d’affichage moyenne : 657 ms

Allez Voir HostGator.com

Services gratuits – Email, SSL, transferts de site, builder, backups quotidiens (sauvegarde)

Vous vous dites peut-être que les sites internet et les alligators, c’est assez éloigné comme concept. Mais HostGator arrive à faire fonctionner la fusion sans problème, et ça fait déjà longtemps. C’est l’hébergeur de choix pour des milliers de sites marchands et de blogs, de toutes tailles.

HostGator est excellent en termes d’uptime, tout en étant bon marché. Presque jamais d’indisponibilité de site. L’assistante technique est parfaite, et le service est facilement évolutif, grâce à l’hébergement « cloud », ce qui fait que votre site évoluera sans problème en fonction de son niveau de trafic.

HostGator a aussi lancé un builder de site, dont les outils vous aident vraiment à créer votre site facilement, même pour les non-initiés. Ça, plus un bon déploiement de ses serveurs à l’internationale : vous pouvez vraiment choisir HostGator les yeux fermés si les premiers choix ne fonctionnent pas pour vous.

Regardez nos mesures dans le screen-shot à droite. On surveille le petit alligator tous les jours de la semaine pour chiffrer sa vitesse, la latence ou les pannes.

5. A2 Hosting – Vitesse éclair

Fast and furious, et des temps de téléchargements bien raccourcis.


Prix de depart : 3.92$ par mois

Uptime moyen : 99.1%

Vitesse d’affichage moyenne : 601 ms

Allez Voir A2Hosting.com

A2 Hosting est un hébergeur solide et bien implanté avec un uptime impressionnant, une vitesse excellente (une des meilleures du marché), et une bonne assistance technique.

Fondé il y a bien longtemps, en 2001, par un ex -administrateur de Unix Systems, A2 Hosting fait régulièrement partie des « Meilleurs services d’hébergement web » choisis par PCMag chaque année. Et on est plutôt d’accord, en le comparant à la fois à l’hébergement américain et au Canada.

A2 a des centres de données installés au Michigan, ce qui rend ses performances vraiment exemplaires pour des sites marchands à trafic moyen partout au Canada.

On a choisi A2 Hosting, parmi les premiers, à chaque fois qu’on a testé des packs de services d’hébergement, que ce soit sur des plans mensuels basiques, en partagé, ou sur des packs dédiés.

Quel genre de sites peut faire appel à ces hébergeurs?


Tous les hébergeurs répertoriés dans notre classement peuvent prendre en charge des trafics importants. Même si votre site atteint les 500 000 vues par mois, tout ira bien.

Retenez que chaque hébergeur offre des services évolutifs, et que vous pouvez « upgrader » votre pack sans problème. Les meilleurs hébergeurs pour le Canada utilisent tous les meilleurs plans d’hébergement en WordPress pour réduire les coûts pour leurs clients et fournir un super service.

Nos critères de choix pour l’hébergement web au Canada

Fiabilité (uptime/downtime)

wordpresshosting canadaEn calculant l’uptime et le downtime d’un site (le temps où il est parfaitement accessible, et le temps où il est inaccessible pour cause de panne ou de maintenance), on peut juger sans faute de la fiabilité de son hébergeur.

Pour un site marchand, le temps de downtime doit être le plus court possible. Un site en maintenance, ou tout simplement inaccessible, donne une image peu professionnelle, et peut être très préjudiciable pour les affaires en ligne.

Quand vous cherchez un bon hébergeur en lisant les tests qui ont été faits pour le Canada, vérifiez avant toute chose la durée totale de downtime : il faut que ce soit le plus court possible, et qu’en ces rares occasions, ça ait été pour de la maintenance.

Dans ces cas-là, les utilisateurs reçoivent une alerte les prévenant d’un temps de maintenance, et un bon hébergeur doit prévoir sa maintenance à un horaire qui dérangera le moins.

Vitesse

loading speed of hosts comparedLa vitesse de votre site est un deuxième facteur important, non seulement pour le côté professionnel et business, mais aussi pour le SEO (search engine optimization), qui permet à votre site d’être bien référencé sur les moteurs de recherche.

On est habitué à ce que ça aille très vite, quand on attend qu’une page internet s’ouvre sur notre écran. Et si ça rame, les gens n’attendent pas et zappent.

Nos mesures tests, ces dix dernières années, nous ont fourni des données fiables pour comparer les vitesses de téléchargement moyennes dans la plupart des grandes villes du Canada (Toronto, Montréal, Vancouver…). On a ensuite comparé ces résultats aux données américaines. Les meilleures vitesses étaient de 226 ms et les plus lentes dépassaient les 2 850 ms.

Assistance technique

Les utilisateurs peuvent avoir tendance à ignorer les tests sur le service client ou l’assistance, et à se concentrer sur les caractéristiques techniques des offres d’hébergement. Mais c’est en fait un élément clé pour comparer deux offres, parce qu’il peut y avoir de grosses différences. Vous devez l’intégrer dans votre choix.

Certaines assistances techniques vous répondent en moins d’une minute, et d’autres vous font attendre plus d’un jour.

Heureusement, les premiers choix de notre guide vous offrent tous une assistance très rapide avec des interlocuteurs tellement polis qu’ils pourraient bien être canadiens !

Notre premier choix a même reçu un prix pour son service client. Yes !

Comme on a utilisé les services des hébergeurs retenus, pour de vrai, pendant des années, on n’a pas eu besoin de « test ». Voilà comment on reconnait un bon service client :

  • Assistance 24/24 et 7/7
  • En chat live
  • Interlocuteurs qui ont la même langue maternelle que vous, sympas et qui arrivent réellement à résoudre des problèmes techniques
  • Une réponse rapide, sans système de tickets dépassé

Meilleur hébergeur web ou bien LE PIRE des hébergements


En termes de choix d’hébergeur, n’allez pas directement au moins cher.

On n’en a vraiment pour son argent avec l’hébergement : le moins = le moins…

Il y a pas mal d’arnaques dans l’industrie de l’hébergement web, et des hébergeurs peuvent vraiment afficher des prix très bas pour attirer le chaland naïf. 

Ces hébergeurs sont parfois riches à millions tout en utilisant des serveurs de très mauvaise qualité, vulnérables en termes de sécurité. Ce serait plus simple de vous donner cet avertissement, sans mentionner les vilains à éviter, mais si, on va vous dire QUI fuir comme la peste :

slimy salesman selling hosting

GoDaddy: ne vous laissez pas attraper par du gros marketing. GoDaddy offre des services de très mauvaise qualité, et n’hésite pas à vous faire payer chaque petit service additionnel qui serait gratuit chez d’autres hébergeurs. Souvent (auto)vanté comme un des meilleurs hébergeurs du Canada, pour nous, c’est plutôt « Daddy l’arnaque ».

Network Solutions: service pauvre et serveurs de mauvaise qualité, Network est une mauvaise solution. Si on vous dit le contraire dans un article sur l’hébergement au Canada, ne le croyez pas, et surtout ne le choisissez pas.

Si vous choisissez le moins cher des hébergeurs, vous allez peut-être effectivement économiser de l’argent au départ. Mais, soit vous aurez un service vraiment restreint et de mauvaise qualité, soit vous aurez très vite à rajouter des options, et au final vous aurez dépensé plus que sur un bon hébergeur…

Quand vous déciderez de changer d’hébergeur en désespoir de cause, ce sera tout un processus compliqué, et vous regretterez vraiment de ne pas avoir choisi la qualité dès le départ.

Ce que vous voulez vraiment éviter, en choisissant un hébergeur au Canada

Je sais qu’éviter de jeter l’argent par la fenêtre, c’est important quand on fait du commerce. Mais des économies de bouts de chandelle sur l’hébergement de votre site, ça ne vaut pas la peine que vous aurez quand il y aura des soucis techniques inévitables.

Voici les problèmes majeurs que vous rencontrerez avec un hébergeur low-cost :

  1. Problèmes de sécurité potentiels : un hébergeur qui s’auto-proclamait « gratuit » et s’appelait 000Webhost a laissé fuiter 13 millions d’identifiants et de mots de passe.
  2. Toute option est payante : un hébergeur low-cost typique va vous faire payer 80$ pour un SSL, 30$ pour l’enregistrement du nom de domaine et 30$ une protection des données basique, soit 140$ de plus par an.
  3. Mauvais voisinage pour votre IP : quand votre adresse IP a beaucoup de « voisins », chez votre hébergeur, et des voisins à problèmes, ça rend votre référencement complexe sur les moteurs de recherche.

Difficile de comparer les hébergeurs à cause de la multitude d’options et de prix. Certains ne coûtent que 1 ou 2 dollars par mois, et il y en a même des gratuits. Mais comme on l’a dit plus haut, on veut ne pas aller directement au moins cher, parce que c’est souvent moins bien, mais par contre on ne veut pas non plus acheter des services super puissants mais hors de prix dont on n’a en fait pas besoin.

Notre conseil est de commencer avec un pack de services simple et puis de rajouter des options si nécessaire. Le service qui a le plus de succès est de loin l’hébergement mutualisé. Jetez un œil à notre étude ci-dessous pour en savoir plus.

Les meilleurs types de services d’hébergement pour les sites marchands au Canada


La plupart des types d’hébergement peuvent être divisés en 5 catégories : hébergement mutualisé, serveur privé virtuel (VPS), hébergement cloud, hébergement dédié, hébergement revendeur. Regardons un peu plus en détail ces 5 catégories.

Hébergement mutualisé

shared hostingL’hébergement mutualisé est sans aucun doute la moins chère des options : c’est comme si vous louiez un appartement à plusieurs en fait. Mais comme c’est de l’espace partagé, entre plusieurs sites, c’est moins puissant au niveau des performances.

Mais ça fonctionne parce que la plupart des sites n’ont finalement que très peu de trafic. Ils peuvent donc partager les ressources de leur serveur d’hébergement sans rencontrer de problèmes de performance. En plus, l’installation est vraiment « clé en main » quand on entre dans un hébergement mutualisé.

Hébergement par VPS

vps hostingQuand on grimpe d’un cran au-dessus de l’hébergement mutualisé, on a le VPS : le serveur privé virtuel. Ça coûte un peu plus cher, mais c’est plus performant. En fait, vous n’avez pas vraiment un serveur rien qu’à vous, mais l’hébergement VPS fonctionne exactement ‘comme si’. Vous avez le total contrôle de « votre espace » sur un serveur. C’est vous qui êtes aux manettes de l’installation et du fonctionnement de votre espace.

Hébergement Cloud

cloud hosting L’hébergement cloud grandit en popularité depuis quelques années. C’est assez comparable à un VPS, mais la différence clé est que la force du serveur est répartie sur un très grand nombre d’ordinateurs (en « nuages »), au lieu d’avoir une seule et même adresse dédiée.

Pour l’utilisateur, ça veut dire que les performances de chargement sont beaucoup plus rapides, et que, si besoin, ces performances peuvent facilement être développées. Si vous avez besoin de plus de vitesse ou d’espace disque, vous pouvez facilement augmenter les services d’hébergement dont vous avez besoin. Pour les sites commerçants, c’est vraiment une excellente option.

Hébergement dédié

dedicated hosting Si vous voulez la crème de la crème, l’hébergement dédié est fait pour vous. Comme son nom l’indique, vous avez votre propre serveur, il est rien qu’à vous. Et son unique travail est de faire en sorte que votre site fonctionne au poil, sans ratés.

C’est vraiment l’option la plus puissante, mais c’est difficile à configurer et à gérer. Et, aussi, ça vous coûtera un bras, ou presque.

Hébergement revendeur

L’hébergement revendeur est plutôt un choix à part, plus qu’à proprement parler une cinquième catégorie. En fait, quelqu’un possède le serveur et quelqu’un d’autre va revendre son espace d’hébergement, comme si le serveur lui appartenait.

Et c’est compatible avec toutes les options présentées plus haut. Par exemple, vous pouvez choisir un revendeur qui offre un serveur dédié ou un serveur en nuages pour de l’hébergement cloud.

Les revendeurs achètent souvent « en gros », pour avoir le maximum de serveurs ultra-performants. Puis ils louent des parties à des sites individuels. Mais si vous êtes intéressés par cette option, vous aurez besoin de pas mal de connaissances techniques.

Qu’est-ce qui détermine la vitesse d’hébergement ? (Hébergement rapide)

L’hébergement le plus rapide sera celui avec une adresse IP dédiée ou un centre de données qui gère très bien la latence. Retenez cette règle simple quand vous lisez des présentations d’hébergeurs pour le Canada.

Les centres de données sont comme le cœur d’une solution d’hébergement : plus le cœur bat vite, en expulsant le sang (ici, la bande passante), plus votre site s’affiche vite.

Pardon cette analogie est un peu gore, j’avoue.

Comparaison d’hébergement web – quelle CMS devriez-vous utiliser?


Un CMS (Content Management System) est un ensemble d’outils qui vous permet de gérer facilement tout le contenu de votre site. Grâce au CMS, vous créez le contenu initial sans prise de tête, et par la suite vous pouvez faire des modifications ou poster une nouvelle page.

Chaque CMS sur le marché a sa propre interface, et certains CMS ne fonctionnent bien qu’avec des options d’hébergement spécifiques, ou sont parfaits pour certains types de sites internet.

WordPress


benefits-of-wordpress-hosting Si vous n’en connaissez qu’un, c’est forcément WordPress. C’est celui qui est le plus utilisé, et de loin. Il date pourtant de 2003, mais ces dernières années il a eu un succès grandissant, surtout auprès des blogs et des petits sites marchands. La plupart des articles que vous lirez sur l’hébergement de site mentionneront WordPress.

WordPress a beaucoup de bons côtés, et peut-être que les plus importants concernent sa gamme variée d’outils et options pour personnaliser vos pages. Il est simple à installer, très fiable, et vous trouverez facilement toute l’assistance dont vous aurez besoin. Si c’est la première fois que vous créez un site, je vous recommande vivement le critère « WordPress » quand vous faites votre choix d’hébergeur.

Il y a un temps de familiarisation, comme pour tous les CMS. Mais vu la grande popularité de WordPress, ce ne sera pas du temps perdu, vous aurez toujours besoin de ce savoir.

PHP

PHP logo C’est un vieux de la vieille, et au départ il était là pour les « pages d’accueil personnelles » (Personal Home Page). Le PHP est un « script côté serveur », écrit pour être contrôlé par le serveur d’origine (server-side script), et beaucoup de CMS à succès, comme WordPress, Drupal ou Joomla, utilisent ce script PHP.

Même si vous n’avez pas réellement besoin de comprendre PHP pour créer un site avec le CMS de votre choix, il vous faudra quand même un développeur PHP si vous voulez faire fonctionner des applications spécifiques sur votre site.

Java

Java Peut-être connaissez-vous Java uniquement parce que vous devez faire des mises à jour de temps en temps. Sa fonction principale est de gérer les applications web, et si vous êtes sur un site avec du beau graphisme, c’est sans doute qu’ils utilisent Java.

Avant, Java était plus populaire sur les petits sites, beaucoup moins maintenant. Mais il est toujours utilisé chez les plus gros du commerce en ligne comme Amazon ou eBay. Si vous voulez des visuels et des fonctionnalités haut de gamme sur votre site, il vous faut avoir Java dans la poche.

Joomla

joomlaChez les CMS, Joomla arrive en second derrière WordPress, mais après un grand écart quand même. Notamment parce que Joomla n’est pas très simple d’utilisation. A moins que vous soyez super fan de Joomla, de base, je vous conseillerais de choisir WordPress. Et c’est ce que je dis à tous mes clients. Vous serez opérationnel beaucoup plus vite, et je pense même que c’est un meilleur choix par rapport à votre référencement sur les moteurs de recherche.

Choisir entre un hébergement Windows ou Linux


windows vs linux host-min Vous vous souvenez quand je vous ai parlé des serveurs dédiés ? J’espère que oui, c’était il n’y a pas si longtemps. Eh bien, chaque serveur a besoin d’un système d’exploitation, et il y a deux options : soit c’est du Windows soit c’est du Linux.

Voici leurs spécificités ci-dessous. Les meilleurs hébergeurs choisissent généralement des serveurs en Windows. Au fait, si vous voulez connaître tout le bien que je pense de cPanel, regardez cette comparaison de Plesk vs. cPanel.

Windows

Windows est le système d’exploitation de Microsoft depuis toujours, et si vous utilisez un hébergeur Windows, ça veut dire que les bases de données et les applications de Windows sont parfaitement compatibles avec votre site, comme ASP.Net et d’autres scripts complexes. PHP et MySQL sont aussi des options disponibles. En fait, vous paierez un peu plus cher en étant hébergé sur un serveur Windows, que sur un Linux. Il y a généralement peu de problèmes chez l’un ou chez l’autre – quoiqu’il tende à y en avoir un peu plus sur Windows.

Linux

linux Même si Microsoft est un géant de l’informatique, Linux est en fait l’OS utilisé par la plupart des serveurs, parce qu’il est parfaitement standard. Avec Linux, les serveurs sont très fiables, vous pouvez utiliser presque toutes les applications et tous les scripts de programmation modernes. Si vous voyez le sigle « LAMP », quand vous cherchez des hébergeurs Linux, sachez que ça réfère à : Linux, Apache, MySQL, PHP.

Hébergement « illimité » : ça veut dire quoi ?


Les hébergeurs mettent souvent en avant leur offre « illimitée ». Mais est-ce que ça réfère au stockage, à la bande passante ou aux emails ? Lisez bien ce qu’il y a marqué en petits caractères, parce que l’offre peut être trompeuse.

Généralement, ça veut dire que l’hébergeur ne limite pas ses ressources, dans un cadre raisonnable tout de même. Si vous faites plus d’un million de vues par mois, ça ne rentrera pas dans le cadre « illimité ». Cette offre veut attirer le chaland mais ne vous laissez pas faire : vérifier bien la vitesse, c’est le plus important. De la bande passante en illimité, ça ne vaut rien si vous devez gérer la lenteur d’affichage de votre site. Dans ce guide, on n’a gardé aucun hébergeur qui met en avant « hébergement illimité ».

En résumé : trouver le meilleur hébergement web du Canada

On vous a donné beaucoup d’informations. La meilleure façon de profiter des conseils de ce guide est de le garder en tête pendant que vous prenez votre décision, en ayant bien en ligne de mire vos besoins spécifiques. Le plus important est de ne pas vous baser que sur le prix : ce qui prime c’est la qualité, surtout avec quelque chose d’aussi important que votre site internet.

C’est la fin de notre guide d’achat comparatif. Si vous avez la moindre question, laissez un commentaire tout en bas, je suis là pour vous répondre avec plaisir !

Le meilleur hébergement de domaine au Canada


Vous voulez un site internet, n’est-ce pas ?

On en est tous là… Mais si la seule pensée de devoir sortir vos idées de votre tête, pour en faire un vrai site en ligne que tout le monde puisse voir, vous met en PLS, courage : on est là pour vous aider !

L’hébergement de domaine, les registraires, les dépôts de nom et les packs d’hébergement… Ce n’est pas aussi compliqué que ce que vous pensez. Et ce, même si vous avez une imagination débordante. Alors inspirez, soufflez, et continuez de lire.

Domaines

Même les plus démunis d’entre nous savent probablement que tout commence par un domaine. Avant toute chose, si vous voulez un site… vous avez besoin d’un site. Prenons par exemple le domaine : BestWidgets.com qui s’écrit en réalité, dans sa forme pleine https://www.bestwidgets.com. Ça ne change rien que vous le tapiez en majuscules ou en minuscules.

what is domain Au fait, on a vérifié rapidement, ce domaine est en vente, alors…. Si vous vendez des gadgets et que c’est les meilleurs, dépêchez-vous de l’acheter.

Revenons au domaine. Une fois que vous avez enregistré un domaine (on vous explique comment plus bas), il est à vous et vous pouvez ajouter autant de pages et de sous-domaines que vous voulez. Vous voulez faire un blog sur vos gadgets ? Créez un sous-domaine sur blog.bestwidgets.com !

Vous voulez écrire une ode à votre amour des gadgets ? Ajouter la page : www.bestwidgets.com/àpropos!

L’idée, c’est que sécuriser un domaine crée les fondations du site internet à venir, qu’il soit dès le départ foisonnant ou pas.

Voici notre article sur les meilleurs registraires de domaines pour le Canada, si vous voulez en savoir plus.

Les registraires de domaine et l’enregistrement

Quitte à vous submerger d’informations, on va quand même vous expliquer comment les domaines sont vendus et comptabilisés. Ne vous inquiétez pas. Pas de QCM à la fin. C’est comme quand vos parents voulaient vous forcer à manger vos carottes : c’est pour votre bien ! 🥕🥕

TLD stats registrations per TLD type

Un registre est une organisation en charge de la liste ou du répertoire de tous ceux qui possèdent un domaine de haut niveau (top-level domain – TLD) : les .com, .net, .org etc. Forcément, comme il y a plus de 644 millions de sites internet actifs, ça demande plus qu’une liste griffonnée au dos d’une enveloppe à la va-vite pour garder de l’ordre dans tout ça.

A l’origine, il y avait une poignée de registres officiels qui enregistraient tout sur tout,  mais à la longue, quelques entrepreneurs se sont dit qu’ils pouvaient commercialiser l’enregistrement de domaines et maintenant c’est une industrie en plein essor. Retenons que les registraires vendent les domaines et que les registres gardent la trace des ventes et des dépôts.

Les registraires les plus populaires sont GoDaddy, NameCheap et plein d’autres. Mais notons que la plupart des bons hébergeurs (comme ceux que nous vous avons recommandés) vous fourniront un domaine gratuitement si vous souscrivez à un hébergement chez eux.

Un domaine gratuit, ça vous permet de faire quelques économies dès le début de la création de votre site, et ça a fait partie de nos critères de sélection d’hébergeurs.

Qu’est-ce que l’enregistrement de nom de domaine ?

Ce terme réfère au fonctionnement d’internet : le domaine que vous venez d’acquérir n’est pas ce que les serveurs vont utiliser pour trouver et afficher votre site.

En fait, ils utilisent la requête de l’utilisateur et la font correspondre à une séquence de chiffres dans le registre, appelée l’adresse IP, qui est liée à un ensemble de fichiers : cet ensemble de fichiers, c’est votre site internet. L’enregistrement de votre nom de domaine crée cette correspondance entre le nom de domaine (BestWidgets.com !) et l’adresse IP (la séquence de chiffres qui ouvre votre site).

L’hébergement web expliqué aux débutants

On arrive à la meilleure partie, ce pourquoi on est tous venus ici au départ : l’hébergement d’un site internet. Une fois que vous avez un domaine et que vous êtes prêt à créer un site, comment allez-vous le mettre en ligne pour que les serveurs le trouvent et l’affichent ?

Bonne question. Vous avez besoin… d’un hébergeur web.

how web hosting works

Puisque, non, vous n’allez pas pouvoir jeter les fichiers de votre site internet sur la table de la cuisine en attendant qu’ils aillent tout seuls se mettre en ligne, un autre secteur a grandi en vendant de l’espace de stockage en ligne pour votre site.

Vous avez certainement entendu parler des grands noms de ce secteur, tellement ils nous matraquent à coups de pub – y’en a qui gagnent beaucoup beaucoup d’argent avec ça – mais bon, c’est une autre histoire. On veut parler de GoDaddy, HostGator, et Bluehost, entre autres. 

Alors, vous avez trois options à considérer quand vous choisirez un hébergeur :

  1. Aller sur Namecheap.com, acheter un domaine, et espérer que vous avez bien paramétré les serveurs de nom pour qu’ils fassent le lien vers votre hébergeur, OU…
  2. Ouvrir un compte sur SiteGround, et du coup obtenir un domaine gratuit, et les laisser faire le sale boulot pour le même prix à peu près, OU…
  3. Utiliser un des builders de site que nous vous recommandons, comme Wix ou Squarespace. Ils sont sympas, ils s’occupent de tout pour vous, enregistrement ET hébergement.

Guide des meilleurs hébergeurs de site internet au Canada : les pires erreurs à éviter

Il y a beaucoup de façons de foirer votre choix d’un hébergeur web… mais voici les 4 plus courantes, d’après notre expérience.

Mais attention ne vous jetez pas la pierre : on ne nous apprend pas tout ça à l’école ! Ou peut-être que si, remarquez, mais on était tous en train de roupiller au dernier rang sûrement.

Erreur n°1 : Choisir l’hébergeur le moins cher possible

pros and cons of free web hosting

On ne veut pas vous faire la leçon, mais sérieusement si vous êtes sur terre depuis quelques années déjà, vous l’avez sans doute remarqué : moins c’est cher, plus la qualité est médiocre, le service pourri, les options et les outils très limités, et il y a un je m’en foutisme accru au niveau du service client.

Et chez ces hébergeurs de bas étage (dont certains sont carrément gratuits), vous pouvez rajouter ce truc dégoûtant : ils vont tout trouver pour vous faire rajouter des options payantes.

Pour de vrai : vous recevez de l’espace de stockage gratuit, mais si vous ne payez pas des options en plus, vous ne recevrez pas grand-chose d’autre.

Vous avez besoin de plus d’espace ou de plus de bande passante ? Payez pour mettre à niveau.

Vous voulez un backup et un panneau de contrôle ? Payez pour rajouter des options.

Vous êtes perdu et avez besoin d’aide ? Ah, un petit quelque chose en plus pour l’assistance technique.

Vous voyez le genre. L’espace gratuit qui vous est alloué n’est pas fonctionnel, ou à peine. Si vous voulez que ça fonctionne, il faudra payer. Et des fois, payer BEAUCOUP PLUS.

Heureusement pour vous, vous lisez notre guide, ouf 🙂

Erreur n°2 : Utiliser n’importe quelle autre plateforme que WordPress

cms distribution chart

Le CMS de WordPress est derrière plus de 33% de tous les sites internet. Ça devrait vous aider à choisir WordPress, non ?

Quel que soit le site que vous voulez créer – e-commerce, blog, magazine en ligne – WordPress est le plus simple, et il est livré avec une communauté florissante de développeurs et de mentors.

Avant que n’apparaissent les plateformes CMS comme WordPress (on peut citer aussi Joomla et Drupal), le design de sites étaient réservé à ceux qui avaient appris à coder en HTML.

Avant, nous ne pouviez pas créer et désigner un site vous-même, quel qu’il soit, le temps d’un week-end. Dès que la première version de WordPress est sortie en 2003, tout a commencé à changer très vite, et de là, d’année en année, WordPress est devenu toujours plus puissant et facile à utiliser.

C’est pourtant simple. Si ça marche super, pourquoi tenter autre chose. Prenez WordPress, surtout si vous n’êtes pas codeur pro.🤓

Erreur n°3 : Ignorer ce qui est écrit en tout petit dans votre contrat d’hébergement web

Quand quelqu’un achète un nom de domaine et va en ligne se choisir un hébergeur pour son site internet, la première chose qu’il ou elle regarde c’est l’espace de stockage et la bande passante. Mais ils ne vous disent pas qu’on a arrêté de se préoccuper de ces deux aspects il y a environ 20 ans.

Bon, j’exagère un peu, mais sachez qu’on est au cœur de la révolution internet autour du fonctionnement des sites, et les grosses ficelles qu’utilisent les hébergeurs pour attirer le chaland naïf ne sont pas ce qui compte vraiment.

storage vs bandwidth

En réalité, comme on est en train de passer de pages statiques à des pages dynamiques, générées « à la demande » en fonction de l’utilisateur, vous allez avoir besoin d’autres ressources, bien plus importantes que le stockage ou la bande passante (il vous faudrait sacrément pousser les limites de votre pack pour que ces deux aspects deviennent vraiment un problème).

Ces ressources c’est le CPU, la RAM, et les connexions aux bases de données. Beaucoup d’hébergeurs, même chez les « bons » et certainement chez tous les « bon marché », parlent de leurs limites en CPU, RAM et en connexions aux bases de données. Mais c’est écrit en tout petit dans le paragraphe « Ressources », là tout en bas.

Notre conseil : vérifiez combien d’espace de stockage et de bande passante vous sont alloués, certes, MAIS n’oubliez pas de vérifier aussi pour les ressources en RAM, CPU et connexions aux bases de données.

Erreur n°4 : Payer pour un SSL

how ssl works

Là, ça va être court et gentil: si vous pensez à vous acheter un SSL (le certificat de cryptage pour des connexions sécurisées), c’est NON ! Ben oui, puisque les hébergeurs dignes de ce nom l’incluent gratuitement dans toutes leurs offres.

Vous en avez vraiment besoin par contre, parce que Google commence à dévaluer les sites qui n’en ont pas. Mais vous n’avez pas besoin de le payer. Vérifiez bien avant de choisir votre hébergeur, que ça fait partie de ses services gratuits.

🍁 Vous pouvez lire cet article en langue anglaise : 5 Best Web Hosting Services in 2020 – reviewed by Canadians.

Plus d’articles en langue anglaise :

Sur les différents types d’hébergement :

Prenez connaissance de nos Conditions de service et de notre Politique de confidentialité.